Démocratie et société de la connaissance, Daniel Innerarity

Timeline unpossible

Démocratie et société de la connaissance, Daniel Innerarity

A propos de l'auteur :

Daniel Innerarity est professeur de philosophie politique à l’Université du Pays Basque et Directeur de l’institut Globernance. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, traduits dans de nombreuses langues, dont plusieurs en français :

  • La démocratie sans l’Etat. Essai sur le gouvernement des sociétés complexes.
  • Ethique de l’hospitalité.
  • Le futur et ses ennemis. De la confiscation de l’avenir à l’espérance politique.

En 2004, le Nouvel Observateur l’a inclus dans sa liste des 25 plus importants penseurs mondiaux. 

Pour commander cet ouvrage cliquez ici

Résumé :

Nos problèmes collectifs (comment sortir de la crise économique, par exemple) tiendrait d'avantage à l'insuffisance de notre savoir qu'à un manque de volonté politique. Nous vivons à la fois une saturation de l'information et une surcharge de l'intelligence. Le savoir est présent mais désordonné. Le risque : tomber dans une société de l'ignorance. 

Il faut augmenter le niveau de connaissance de chacun pour que nous puissions faire efficacement le tri face au flot d'informations continu qui nous submerge. Le savoir et le pouvoir ne dialoguent plus. Pourtant, la science est l'affaire de tous. Les instruments d'analyse actuels ne nous permettent plus de comprendre les crises que traversent nos sociétés. Elles sont néanmoins une opportunité d'évolution car elles impliquent une rupture des modes de fonctionnement et des modes de pensées. 

Ce livre prend le parti de la créativité. C'est dans l'innovation que se trouvent les solutions. Et il n'y a pas d'innovations sans dimension sociale. Il y a urgence à trouver de nouveaux rapports entre le local et le global pour voir émerger des territoires intelligents. 

Transformations sociales, politiques de la science et de l'innovation, évaluation des politiques publiques, gestion de crises... Abordant les différents aspects de la connaissance contemporaine, l’ouvrage démontre comment la question de la connaissance est devenue centrale dans la démocratie, depuis son mode de production et de diffusion jusqu’à son utilisation dans l’exercice du pouvoir.